ENTRAIDE

DES ACTIONS

Les fiches jointes, fruits de l’expérience de parents de l’APPRR, illustrent les actions réalisées dans plusieurs groupes diocésains. Elles répondent de façon concrète aux buts fixés par nos statuts. En voici quelques exemples :
– vivre dans l’action de grâce au cours de rencontres de groupe, en chantant à Dieu, dans nos cœurs, notre reconnaissance, par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés par l’Esprit (Col. 3, 16),
– associer les parents de l’APPRR à des événements paroissiaux ou diocésains : ordinations sacerdotales ou diaconales, célébrations liturgiques de la semaine des vocations,
– témoigner de la vocation sacerdotale ou religieuse devant des parents de jeunes qui viennent de s’engager pour un parcours très long et mal connu,
– inviter l’évêque ou le vicaire-général à participer aux rencontres diocésaines de groupe,
– organiser des réunions qui mobilisent les parents sur une question particulière avec le soutien d’intervenants diocésains ou extérieurs au diocèse,
– animer des échanges sur la Vocation des jeunes à partir de la projection d’un film,
– réunir des parents en petit groupe pour des moments de convivialité et de partage : apéritif, repas, café, visite,
– à l’occasion du renouvèlement annuel de leur engagement ou de tout autre événement diocésain, manifester l’amitié et la reconnaissance de nos familles envers les prêtres,
– encourager la création d’un réseau d’amitié en soutenant les prêtres par « le panier du curé »,
– accueillir un prêtre pour un séjour de vacances ou de repos,
– témoigner de la diversité des vocations des jeunes gens et des jeunes filles consacrés dont les familles résident sur le diocèse ou la paroisse : tableau des vocations présentant leur photographie, livret retraçant leur ministère ou mentionnant la congrégation à laquelle ils appartiennent et son charisme particulier,
– organiser une chaîne de prière pour les vocations sacerdotales, en confiant de foyer en foyer une icône accompagnée d’un livret de prières,
– rendre visite aux prêtres aînés à l’occasion de Noël, leur remettre un cadeau au nom de l’association,
– faire grandir la communion entre Eglises particulières en accueillant, en tant que « parents », et en accompagnant dans nos diocèses les prêtres étrangers qui nous sont donnés,
– échanger des nouvelles du groupe avec les parents les plus âgés qui ne peuvent plus se déplacer pour participer à des rencontres et maintenir des liens avec les parents et grands-parents de consacrés en maison de retraite,
– témoigner de l’affection qui unit les membres de l’association en participant aux obsèques de parents de consacrés.

 

Le panier du curé 

 

C’est une chance (et une JOIE) de manifester ponctuellement aide et soutien à nos prêtres en leur apportant une nourriture matérielle.
En fonction des circonstances particulières à chaque paroisse,
-vous apporterez au presbytère des repas, souvent le déjeuner, prêts à réchauffer. La périodicité en sera fixée par les prêtres eux-mêmes.
– vous l’inviterez à partager un repas.
 
Parlez-en à votre curé et ensuite, s’il en est d’accord, montez une équipe de bénévoles pour une réalisation dans les deux cas, l’un n’empêchant pas l’autre.
Plus vous serez nombreux, plus la périodicité en sera faible et la charge légère. »

Le Panier du Curé est un lien précieux entre les paroissiens et leurs prêtres : au-delà de l’aspect matériel, toujours apprécié par des hommes très occupés, il exprime le soutien fraternel et la confiance de l’Église que nous formons ensemble. (François Delestre)

contact : Véronique Wiedemann-Goiran (01 47 22 80 66, panierducure@gmail.com).

 

Les vacances du curé

Il semble que de nombreux prêtres ont du mal à s’organiser un temps de vraies vacances : les parents sont morts ou âgés, les frères et sœurs (quand il y en a), vivent leur vie, il n’y a pas de maison familiale… D’autres viennent de loin… Aller où ? Seul ? Avec quel budget ?

Certains rêveraient d’un lieu ermitage, où vivre une semaine de très grand calme, d’autres sont plus demandeurs d’un temps de vie familiale, ravis d’être assaillis de bruits d’enfants et de pousser la balançoire ou de déclencher des parties de jeux endiablées, d’autres encore de se retrouver en autonomie avec deux ou trois amis.

Beaucoup de parents de l’APPRR ont une chambre disponible tranquille (ou plusieurs) dans une maison de vacances permettant un minimum (ou un maximum d’autonomie), et sont prêts à inviter un prêtre chez eux pour lui permettre de poser son sac, souffler un peu et repartir regonflé pour une nouvelle année de mission joyeuse.

Ils ont l’habitude d’accueillir un prêtre fatigué par une année harassante (leur fils !) et savent ce que c’est que se rendre discrètement disponibles pour qu’il puisse, à part célébrer sa messe quotidienne avec un mini public , ne rien faire, lire tranquille, faire un peu de sport à son rythme, dormir beaucoup, peut être partager un jeu, un barbecue, un DVD…

Vous connaissez un frère prêtre dans ce cas ? Parlez-en avec Louis Dugas (06 14 80 64 97,  louisdugas@gmail.com).