STRASBOURG 2007

Notre pèlerinage bisannuel est un temps fort, mais aussi fortifiant, pour notre association, pour chacun et chacune d’entre nous et, il ne faut pas l’oublier, pour ceux et celles qui nous accueillent et nous reçoivent.
C’est un moment d’amitié, de rencontres, d’échange, de découvertes et de témoignages, en même temps qu’une occasion de prier ensemble.
A chaque pèlerinage de nombreuses personnes découvrent la véritable richesse de l’APPRR et se sentent moins isolées dans leur vie de parents de consacrés.
Ce sont enfin quelques jours privilégiés pour échanger nos expériences et ouvrir nos cœurs et nos esprits à la dimension de l’Eglise en France. Nous nous enrichissons des richesses de chacun.

Du 27 Septembre au 1er Octobre 2007 nous sommes allés
« AU CŒUR D’UNE EUROPE CHRETIENNE, EN ALSACE. »

Cette année 2007 est une année importante pour notre pays, avec des élections qui nous ont amenés à exprimer des choix de société. C’est donc un temps favorable pour une réflexion et une information sur notre Eglise et sa place dans nos institutions.
C’est pourquoi nous avons choisi ce thème pour mieux connaître le passé, le rôle actuel et le devenir de l’Eglise dans l’Europe qui se construit à grand peine.
Nous avons aussi rencontré la réalité de la vie religieuse et ecclésiale de l’Alsace avec notamment son expérience œcuménique et interreligieuse exceptionnelle.

Jeudi 27 septembre

Accueil à la gare de Strasbourg à partir de 16h,
installation dans les hôtels ,
dîner au jardin de l’Orangerie et présentation du pèlerinage.


Vendredi 28 septembre : Les Chrétiens et l’Europe.

Messe pour la paix dans le monde en la cathédrale de Strasbourg présidée par Monseigneur Jean Pierre GRALLET, archevêque de Strasbourg, puis visite de la cathédrale.
Présentation et visite du Parlement Européen, suivi d’une conférence de M. RAPP, membre de l’institut : « Les Chrétiens et l’Europe, quel héritage, quelle mission ? »


Samedi 29 septembre : Pèlerinage à Sainte Odile, patronne de l’Alsace.

Visite du site, puis messe en la Basilique Ste Odile présidée par Mgr.POULAIN, évêque accompagnateur de l’Association.
Après le déjeuner, conférence sur Ste Odile par le Père PERRIN, recteur du sanctuaire.
Sur la route du retour vers Strasbourg : Prière devant le camp de concentration du Struthof.
Après le dîner au centre culturel Saint Thomas : Assemblée Générale de l’Association.


Dimanche 30 septembre : Pèlerinage à Notre Dame des Trois Epis.

Prière et conférence à la Chapelle des Apparitions puis messe présidée par Mgr.IZARD.
Après le déjeuner départ pour Colmar. Célébration pour les vocations en l’église de la Vierge au Buisson de Roses, présidée par Mgr. MOLLAT du JOURDIN.
De retour à Strasbourg, visite de la Petite France en bateau et dîner à l’Ancienne Douane.


Lundi 1er octobre : Fête de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.

Messe à l’église du Christ Ressuscité présidée par Mgr. KRATZ, évêque auxiliaire de Strasbourg.
Conférence sur « l’Alsace chrétienne au coeur d’un dialogue oecuménique »,
par M. Le Chanoine VOGELWEITH.
Célébration finale : « Unis pour être serviteurs de Dieu parmi les nations » ,
clôture du pélerinage et aprés le déjeuner, transfert à la gare.

” Nous voici revenus , que de souvenirs et d’images restent gravés dans ma mémoire !
Mais en plus de la redécouverte de la beauté de l’Alsace et de sa mission au coeur de l’Europe, deux mots résument ce qui m’a le plus frappée : Prière et Amitié.
Des personnes extérieures à notre groupe, comme aux Trois Epis, m’ont dit avoir été touchées par la beauté et la ferveur de nos célébrations. Merveilleuse aussi la richesse des rencontres dans l’amitié, la simplicité, le partage.
Merci, Seigneur et merci à tous les organisateurs.
Au revoir et merci Père IZARD.
Bienvenue Père MOLLAT du JOURDIN.”
MM AUVIGNE


La célébration à Colmar devant la Vierge au buisson de roses,
pour tous les parents, fut profonde et émouvante. ”
L’ambiance fraternelle, à chaque repas avec des connaissances nouvelles,
permettait des échanges particulièrement sympathiques “.
Notre excellent accompagnateur dans le car nous faisait partager si véridiquement
son grand amour de sainte Odile et de sa région en général “.
M. LAFONT


” Ce qui m’a impressionné, c’est la diversité des pèlerins quant à l’âge, l’origine, ainsi que les motivations de la venue des uns et des autres : certains venant pour se trouver entre amis, prier ensemble, réfléchir sur le rôle du chrétien face à l’Europe, voir du pays, d’autres pour briser leur solitude.”
La jeunesse, malgré l’âge et les handicaps de quelques uns était palpable :
jeunesse du coeur chantant Celui sur qui la vie de leur enfant s’est construite.”
Mgr.Bernard MOLLAT du JOURDIN, aumônier national


” Oui je suis parti à ce pèlerinage en Alsace avec des pieds de plomb, et j’en suis revenu profondément heureux.
Que s’est t’il passé ?
Au départ le mot pèlerinage évoquait pour moi tout un passé de mon enfance fait de processions, d’enfants de chœurs en rouge et blanc, de latin et d’habitudes qui m’éloignaient de l’Eglise.
Alors qu’est-ce qui m’a touché au travers de ce que nous avons vécu et des personnes rencontrées ?”
-“La première chose, c’est ce que nous avons en commun :Dieu est venu appeler un de nos enfants et c’est une très grande grâce qu’il nous a fait, difficile à comprendre, à mesurer, mais qui nous fait entrer un peu plus dans le mystère de la Foi et de l’Amour du Père pour chacun d’entre nous.
Nous sommes des familles bénies par Dieu, et les personnes rencontrées au cours de ce pèlerinage ont permis des moments d’échange qui m’ont profondément touché.”
- “La 2ème chose ce sont les lieux visités et pour moi particulièrement
le mont St Odile, avec le recueillement auprès de la tombe de Ste Odile, le lieu où est apparu la Vierge aux 3 épis et enfin le Struthof où tant d’hommes ont laissé leur vie. Les temps de prière et de silence vécus ensemble sur ces lieux m’ont semblé remplis de la prière de nos enfants, comme un bouquet qui montait vers le ciel.”
- “Enfin l’Alsace, cette terre envahie tout au long de son histoire et qui a su garder sa tradition, sa langue et sa fidélité à la France. J’ai repensé avec émotion à mon grand-père, alsacien né à Haguenau, qui aimait profondément sa terre.”

Je crois que ce qui reste dans mon cœur ce sont 3 mots :
appel, prière et fidélité. On peut les méditer dans n’importe quel sens, ils définissent le choix de nos enfants.
Un grand merci à tous ceux qui ont permis ce voyage.”
D. de LA CHAPELLE


Pourquoi faire un pèlerinage avec des parents de consacrés ?
“Il y a peu de pèlerinages qui regroupent les différents aspects : religieux, culturels, touristiques et amicaux, comme le font ceux de notre association.”
Cette année, en Alsace, nous fûmes particulièrement gâtés.
- “De très belles cérémonies, des liturgies bien préparées et une chorale qui nous a entraînés dans de très beaux chants.”
- “La visite du Parlement Européen et les conférences sur l’ histoire politique ou religieuse de l’Alsace furent très instructives, apportant un éclairage sur cette région au particularisme si fort.”
- “Faut il mentionner la visite du Mont sainte Odile au plan spirituel ou au plan touristique ? Il y faut les deux aspects.”
- “Ne négligeons pas l’aspect plus ludique d’une promenade en bateau-mouche sur l’Ill pour découvrir cette merveilleuse cité qu’est Strabourg.”
- “Enfin la joie de se retrouver et de revoir des visages aperçus lors de pèlerinages précédents ou de faire de nouvelles rencontres au hasard des chemins ou des places dans les cars. ”
M. BARNERIAS